S'identifier - S'inscrire - Contact


Régularisation des 1000 de cachan : la lutte paye !

... Par contre, la question du relogement n¹est pas réglée.

Droit Au Logement
DAL Paris Ile de France - 8 rue des Francs bourgeois 75003 Paris  tél 01
42 78 22 00 €  fax 01 42 7822 11

Régularisation des 1000 de cachan : la lutte paye !

Paris le 6 avril 2006 - 14h30

Droit Au logement se réjouit de la régularisation en cours par le Ministère de l¹Intérieur, de 230 expulsés du bâtiment F du Crous de Cachan, sur les 239 sans papiers qui en ont fait la demande (selon l¹AFP).

Il s¹agit tout simplement d¹une victoire des expulsés,  et de ceux qui les ont soutenus, avant et après leur expulsion le 16 août 2006, particulièrement lorsqu¹il s¹est agit de refuser la dispersion et la
répression minutieusement planifiée par les autorités de police dans l¹objectif de mettre en valeur le discours répressif du ministre-candidat. C¹est également une défaite en rase campagne du Ministre de l¹Intérieur, qui a été contraint au final de céder devant la détermination des expulsés et la solidarité qui s¹est alors exprimée.

L¹association  Droit Au Logement est satisfaite d¹avoir contribué à cette victoire, en aidant dès 2003 les 1000 de Cachan à s¹organiser, en faisant partager aux expulsés l¹expérience de 16 ans d¹âpres combats des exclus du logement pour le droit d¹être logés décemment, et en contribuant à la
construction d¹un mouvement de solidarité large et d¹un comité de soutien unitaire et indépendant.
Cette avancée démontre une nouvelle fois que la lutte des opprimés peut faire céder les plus puissants lorsqu¹elle est bien conduite.

Par contre, la question du relogement n¹est pas réglée.
Droit Au Logement exige que  le Ministre du logement se bouge, car trop de familles de Cachan demeurent encore dans des conditions d¹hébergement inacceptables, indignes, précaires et coûteuses.

Il faut mettre fin aux hébergements en foyers, hôtels et autres différentes formes de sous-logement imaginées ces derniers mois par le Gouvernement, comme les mobile-homes de Vitry.
En attendant la production massive de logements sociaux promise tant de fois,  le DAL propose depuis plusieurs années des  alternatives satisfaisant  des conditions de logement décentes, adaptées et plus économes :
- L¹application de la Loi de réquisition. À ce sujet, le Préfet du Val de marne a été condamné par la cours d¹appel ces derniers jours  car il s¹était opposé à l¹arrêté de réquisition du Maire de Limeil Brévanne sur les anciens locaux du CEA pour héberger le 1000 de Cachan.
- La sous location de logement dans le parc locatif privé, au prix du marché, que la ville de Paris commence à mettre en oeuvre
- La remise en location de logements HLM vides pour plusieurs années car promis à la démolition ...

Aucune de ces trois solutions de bon sens n¹a été mise en oeuvre par le ministre Borloo, y compris pour les sans abris qui campent encore dans nos rues.
Nous dénonçons ce refus obstiné de donner raison aux sans logis et aux expulsés qui  se mettent en mouvement et refusent de se laisser emporter par le désespoir.
Nous dénonçons aussi cette politique de soutien aux bailleurs, aux spéculateurs, à la flambée locative et immobilière, qui aggrave la crise du logement et dont nous commençons tout juste à mesurer les conséquences désastreuses et inquiétantes, notamment en matière de droit au logement.

Version imprimable | Ville/Logement | Le Samedi 07/04/2007 | Lu 1733 fois



Centre média local de Seine-Saint-Denis

Centre média local de Seine-Saint-Denis (CML93), animé par Riv'Nord et Rapsode


Audios / Vidéos

Répertoire des productions audio et vidéo à écouter ou regarder en ligne