S'identifier - S'inscrire - Contact


TNT Ile-de-France. Le CSA pourrait réserver un canal aux chaînes associatives

LE MONDE | 28.05.07 | 15h19 • Mis à jour le 28.05.07 | 15h19

Voici que Le Monde revient avec un article tout frais aujourd'hui, cette fois mieux informé, on dirait. Il est vrai que la course en tête ne voit pas beaucoup de changement vis-à-vis de l'état des choses annoncé il y a 10 jours. Mais c'est l'ouverture aux associations qui surprend tout le monde, cette fois, pour le coup. Les propos d'Alain Méar et Rachid Arhab pour Satellifax se confirment donc, mais au centuple, puisqu'il est carrément question d'un canal réservé aux chaines associatives. C'est très exactement ce qu'avec d'autres, nous avons demandé, un canal partagé équitablement entre les différents opérateurs associatifs en lice, pour donner vie, enfin, au "chaînon manquant" entre télévision commerciale et télévision de service public.

Se laissera-t-on aller à espérer ?...

Rappelons-nous quand même à nouveau la phrase de Rachid Arhab: "Ne croyez pas ce que vous lisez dans les journaux. C'est un ex-journaliste qui vous le dit."
lire aussi:
http://rivnord.viabloga.com/news/le-csa-preselectionne-sept-chaines-pour-la-tnt-en-ile-de-france
http://rivnord.viabloga.com/news/tnt-ile-de-france-television-locale-c-est-l-heure-du-choix
http://rivnord.viabloga.com/news/l-actualite-du-centre-media-local-de-saint-denis-3


Rappelons que Riv'Nord (Saint-Denis) est associé à 5 autres associations Les Engraineurs (Pantin), Rapsode (Paris), (Paris), (Paris) et Vidéon (Evry) dans la fédération francilienne de télévisions associatives participatives IDF-TV, pour construire une plateforme de télévision participative en Ile-de-France, et en particulier sur la TNT (télévision numérique terrestre). Nous mettons à nouveau à disposition le texte de notre audition devant le CSA et le dossier IDF-TV. Télécharger ici:
Audition_CSA_presse.rtf
Dossier_Final_TNT_IDFTV.doc
...


Pour en avoir repoussé les échéances, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) n'en continue pas moins de progresser dans l'examen du dossier d'appels à candidatures pour la Télévision numérique terrestre (TNT), en Ile-de-France.

Quatre projets feraient la course en tête pour se voir attribuer les quatre fréquences de la TNT francilienne. Ce quatuor serait composé par le groupe radiophonique NRJ, en association avec le regroupement de télévisions locales d'Ile-de-France Telif ; les groupes Lagardère et Hersant, avec le renfort de la Caisse d'Epargne ; IDF1, promu par le producteur Jean-Luc Azoulay, associé notamment à l'ex-PDG de France Télévisions, Marc Tessier ; la chaîne Demain, défendu par Demain TV.

En pratique, signale un témoin, le CSA aurait déjà beaucoup progressé dans l'examen de deux dossiers, lors de sa séance plénière, mardi 22 mai. L'instance de régulation aurait retenu deux des futurs poids lourds de la TNT en Ile-de-France : NRJ-Telif et Lagardère-Hersant. Le groupe de travail, mis en place au sein du CSA, aurait, à son tour, choisi de mettre en avant deux autres dossiers, IDF1 et Demain TV. Toutefois, Demain TV serait encore en balance avec le projet déposé par la chaîne de la "diversité tranquille", Trace TV.

Olivier Laouchez, PDG de Trace TV, se veut malgré tout confiant : "Je ne vois pas quelles raisons auraient le CSA de ne pas nous autoriser", dit-il. Selon lui, cet appel à candidatures ne doit pas être l'occasion de "dupliquer l'offre de la TNT nationale mais plutôt de construire une offre identitaire régionale". Il rappelle que "la population francilienne est la plus jeune et la plus multiethnique de France".

Il laisse planer la menace d'un recours si le dossier présenté par la chaîne était encore écarté.

Si quatre projets tiennent la corde, on laisse entendre, au CSA, qu'ils ne sont pas les seuls. Les dossiers notamment défendus par TF1, en partenariat avec la Poste, ou encore celui de BFM TV, conserveraient quelques chances. Pour l'heure, la discussion tournerait autour de la création d'un canal intégralement réservé aux chaînes associatives.

Pour autant, Zaléa TV, chaîne pionnière des télévisions associatives, déjà candidate malheureuse à la TNT nationale, devrait à nouveau être "blackboulée". Dans une lettre ouverte au CSA, envoyée le 20 mai, Zaléa TV ironise en reprenant des formules utilisées par Nicolas Sarkozy pendant sa campagne : "Serait-il possible qu'à l'heure de l'ouverture, de "la démocratrie irréprochable" (...) vous rejetiez pour la troisième fois la candidature de Zaléa TV à la TNT", plaide l'équipe de la chaîne.

ARRIÉRÉS D'UN MILLION D'EUROS

Le CSA devrait révéler les noms des projets retenus au cours de la première quinzaine de juin. Sans attendre, des soupçons se portent sur la viabilité économique de certains d'entre eux. Le regroupement de sept chaînes locales d'Ile-de-France, le Telif, qui serait détenu à 80 % par Bernard Chaussegros, directeur général délégué de la SFP (groupe Bolloré), viendrait tout juste de régler sa facture auprès de Globecast qui assure la diffusion satellitaire de la chaîne.

Une note de 600 000 à 800 000 euros que NRJ, partenaire du Telif, dément avoir régler à sa place. En revanche, Demain TV, dont les arriérés, auprès de Globecast, se monteraient à près d'un million d'euros, n'a pas encore réglé l'intégralité de sa dette, affirme l'entreprise. ce que dément Yacine Sabeg, président de Demain TV.

Guy Dutheil
Article paru dans l'édition du 29.05.07





Version imprimable | Médias | Le Lundi 28/05/2007 | Lu 2597 fois



Centre média local de Seine-Saint-Denis

Centre média local de Seine-Saint-Denis (CML93), animé par Riv'Nord et Rapsode


Audios / Vidéos

Répertoire des productions audio et vidéo à écouter ou regarder en ligne